La Représentante Résidente du PNUD, Carol Flore-Smereczniak, prend la parole à l'occasion du café-débat

Un café-débat axé sur le rôle de la femme dans la sphère politique au Tchad, organisé par la CENI en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a réuni des femmes issues de divers horizons socioprofessionnels, ce mardi 10 décembre 2019 à N’Djamena.

Cette rencontre a été ponctuée par la première sortie d’un documentaire produit par le PNUD. La production retrace le parcours de quelques femmes tchadiennes suivant leur engagement politique, social et communautaire.

A la suite de cette projection riche en émotion à laquelle les femmes y ayant participées, parmi lesquelles Bourkou Louises, Mariam Mahamat Nour, Mansoura Hamid Nouri, nous ont honorées de leur présence, des échanges frétillants s’en sont suivis.

Les débats féconds en enseignement ont été animés par Mme Carol Flore-Smereczniak Représentante Résidente du PNUD et la Dr Lambatim Hélène enseignante chercheur à l’université de Ndjamena, sous la modération de Mme Ammina Ehemir, en tant que Présidente de la Sous-Commission Communication et Formation de la CENI.

La Représentante Résidente du PNUD a dressé un tableau clair de la représentation des femmes dans les instances décisionnelles tchadiennes et relevé le poids significatif (52,15%) des femmes dans la population électorale. Elle a ensuite insisté sur les rôles que doivent jouer les femmes dans les processus électoraux, notamment celui d’électrice, de candidate, d’agent et d’observateur électoral, en interpelant la CENI, les partis politiques et les OSC sur l’observance du quota de 30%.

Par la suite, Dr Lambatim Hélène a indiqué que le cadre juridique et les instruments juridiques légaux sont en place, particulièrement l’ordonnance 012 qui favorise une meilleure représentation des femmes dans les fonctions nominatives et électives.

Les participantes ont à leur tour félicité la CENI et le PNUD pour cette initiative, et la cinéaste tchadienne Ache Coélo pour la réalisation de ce film. Elles ont souligné avec justesse les facteurs qui freinent la participation des femmes tchadiennes dans les instances politiques et énuméré des pistes de solution.

Finalement, les participantes ont souhaité l’organisation d’un dialogue intergénérationnel et la formation des femmes candidates aux élections législatives sur les mécanismes de levée de fonds et la mise en place d’un réseau de soutien pour les candidatures féminines. La CENI et le PNUD prévoient poursuivre ce type de rencontre à Ndjamena et à l’intérieur du pays dans les mois à venir.

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tchad 
Aller à PNUD Global