La signature de convention pour le déploiement de Wazala SMS à l’école Dar Toumaï entre le promoteur, Mady Vinabil, et le responsable de l’école.

 

Le suivi scolaire des enfants est un défi majeur pour le système éducatif tchadien. Il implique aussi bien la responsabilité des parents que celle des écoles. Un suivi scolaire défaillant impacte négativement les résultats des enfants et par conséquent les performances de l’ensemble du système scolaire. En effet, une telle situation peut être source de déperdition, de redoublement, d’absentéisme et d’abandon scolaire. Au Tchad, le rapport de l’enquête parlementaire sur le système éducatif a estimé à 17% le taux d’abandon et 25% le taux de redoublement. Ainsi, la question du suivi scolaire des enfants interpelle l’ensemble des intervenants.

La plateforme numérique Wazala SMS

Dans de nombreux pays en développement, des applications digitales sont développées pour améliorer les performances des élèves et étudiants. En effet, des études exhaustives ont montré que ces outils recèlent des potentiels sans bornes pour l’amélioration de l’éducation et de la formation.

S’inspirant de cela, le jeune tchadien Mady VINABIL a développé la plateforme Wazala SMS (Système de Gestion Scolaire) pour améliorer le suivi scolaire des enfants par les parents en temps réel. Le promoteur de cette application est parti du constat que les parents d’élèves ne sont pas informés suffisamment des absences injustifiées de leurs enfants. En plus, ils n’ont pas la possibilité de suivre les résultats scolaires de leurs enfants à partir de chez eux. Enfin, en cas de grève, les parents sont pris au dépourvu n’ayant pas d’informations sur la situation des établissements.

Fort de ces constats, la plateforme est conçue pour palier à ces inconvénients. Elle permet de : (i) communiquer les résultats scolaires des élèves aux parents à la demande ; (ii) envoyer des convocations aux parents en cas de nécessité ; (iii) informer les parents de l’absence de leurs enfants à l’école ; (iv) et rappeler aux parents le délai des paiements des frais de scolarité.

La plateforme permet d’envoyer des SMS groupés et personnalisés aux parents pour leur notifier la situation de l’élève en temps réel (absence injustifiée, notes, activités scolaires, etc.). Pour une plus grande accessibilité, elle s’appuie sur deux canaux de communication : les SMS pour les utilisateurs n’ayant pas accès à internet et l’application mobile pour les téléphones intelligents.

Pour déployer le dispositif dans une école, il suffit de disposer d’un ordinateur, d’une imprimante, d’un modem GSM et d’un agent qui assure le suivi journalier.

 

Développement de Wazala SMS

Wazala SMS est actuellement déployée dans quatre (04) écoles à N’Djamena. Le déploiement est gratuit pour la première année, puis il devient payant à partir de la deuxième. Cette stratégie de pénétration du marché permet aux écoles de tester son efficacité. Sa convivialité est appréciée aussi bien par les écoles que les parents. L’adhésion des parents se traduit par l’acceptation d’une augmentation des frais de scolarité de 3 000 FCFA (environ 5 dollars) par élève et par an, soit le coût d’utilisation de la plateforme.

Intérêt pour le système éducatif

L’intérêt d’un tel dispositif n’est point à démontrer. En effet, la baisse de niveau, la déperdition, le redoublement, l’absentéisme et l’abandon sont les principaux défis du système éducatif tchadien. Un meilleur suivi des élèves peut contribuer à résoudre en partie ces différents problèmes. Le faible coût associé au déploiement de cette application dans les établissements scolaires mérite donc que l’ensemble des intervenants dans le système éducatif y prêtent une attention particulière.

Perspectives et intérêt pour le Laboratoire

L’objectif de Digital plus, la startup derrière cette innovation, est de mettre à échelle cette technologie dans 25 écoles primaires et 25 lycées en 2020. Plus encore, la startup compte développer d’autres applications digitales dans le secteur de l’éducation permettant l’accès des élèves à de la documentation en ligne et la mise en relation des élèves de différents établissements. Toutefois, elle rencontre des difficultés financières pour y parvenir.

Le Laboratoire compte tester l’efficacité de cette application au cours de la prochaine année scolaire. Pour ce faire, il entend développer un partenariat avec deux écoles et des structures spécialisées dans le domaine de l’éducation. Les résultats de ce test pourraient aider à mettre à l’échelle cette technologie pour améliorer la qualité du système éducatif tchadien et par ricochet accélérer l’atteinte de l’ODD 4.

Laboratoire d’accélération du développement du Tchad

Icon of SDG 04

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tchad 
Aller à PNUD Global