--- Image caption ---

COMMEMORATION DE LA JOURNEE DES NATIONS UNIES 2018

‘’Le Tchad réaffirme sa foi aux principes des Nations Unies’’

Comme à l’accoutumée, c’est dans une ambiance de détente que s’est déroulée dans la soirée de ce mardi 30 Octobre 2018 à l’Hôtel Radisson Blu de N’Djamena, la cérémonie de commémoration de la Journée du 24 Octobre, marquant la signature de la Charte des Nations Unies en 1945. Pour la présider, la Directrice Générale Adjointe, représentant le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Coopération Internationale et de la Diaspora, empêché, Madame Ildjima Badda Malo et à ses côtés, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Coordonnateur Humanitaire et Représentant Résident du PNUD, Monsieur Stephen Tull. En qualité d’invités, les corps constitués nationaux et internationaux (Responsables gouvernementaux, Ambassadeurs et Chefs de mission diplomatique accrédités au Tchad, Représentants des Agences des Nations Unies et des Organisations Internationales, des ONG, de la Société Civile etc.).

Dans son discours de circonstance, Monsieur Stephen Tull, a rappelé la dimension symbolique de la Journée des Nations Unies qui marque l’anniversaire de la signature de la charte, un texte de portée historique qui incarne les expériences, les espoirs, les rêves, et les aspirations des peuples du monde entier. A l’évidence, cette journée permet également de se souvenir du travail important guidé par les valeurs et les principes de paix, de sécurité, de développement et des droits humains, qu’abattent avec dévouement au sein de l’Organisation des Nations Unies, nombre d’hommes et de femmes. Ce travail est mené tenant compte du principe de ne laisser personne de côté.

Le Coordonnateur Résident des Nations Unies, s’est également focalisé dans son allocution sur le partenariat de 58 ans avec le Tchad tout en relevant pour souligner le rôle clé du pays en faveur de la paix, de la sécurité et du développement durable. Aussi a-t-il insisté sur le fait qu’il ‘’joue un rôle essentiel dans la stabilisation régionale, assurant un environnement sûr pour les centaines de milliers de personnes fuyant les conflits dans les pays voisins’’

Monsieur Stephen Tull a également noté l’avancement vers l’intégration de l’approche humanitaire et développement au centre de de l’engagement des Nations Unies dans la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) et de ‘’la vision 2030, le Tchad que nous voulons’’.  Dans ce sens, il a affirmé que cette vision ne peut être réalisée sans cette approche, une nouvelle façon de travailler que le Tchad a déjà adopté’’. Cependant, il a poursuivi ‘’cette innovation nécessite davantage de ressources afin de bénéficier aux populations du Tchad. En effet, la réponse humanitaire et l’aide au développement restent sous-financées au Tchad’’.

De fait, de ‘’nombreux efforts sont menés conjointement pour remédier à cette lacune, dont l’organisation de la conférence internationale sur le bassin du lac Tchad, tenue à Berlin en septembre. Cette conférence a permis de montrer l’importance de prévenir les conflits et consolider la paix, pour l’efficacité des interventions humanitaires et de développement.

Dans ce même sens, l’ONU collabore étroitement avec le gouvernement, les ONG, et les communautés locales sur nombreuses initiatives humanitaires, de développement, et en faveur de la paix, dans tout le pays.

Nous répondons aux besoins urgents des populations les plus vulnérables, tout en renforçant leur résilience. Nous soutenons le capital humain :  en agissant en faveur de la dignité des femmes et des jeunes filles ; en renforçant l’accès aux services de base ; en appuyant l’agriculture et l’élevage ; et en luttant contre le changement climatique.

2,1 millions de personnes vulnérables bénéficient d’une aide d’urgence coordonnée par les Nations Unies--dont les populations qui ont dû fuir, comme les personnes déplacées internes, et les réfugiés et retournés du Nigéria, du Soudan, et de la République Centrafricaine ; et leurs populations hôtes.

Nos actions au Tchad, dont je n’ai cité que quelques exemples, sont financées par plusieurs partenaires bilatéraux et multilatéraux que je remercie pour leurs généreuses contributions’’.

A la suite de Monsieur Stephen Tull, la Directrice Générale Adjointe du Ministère des Affaires Etrangères a réaffirmé dans son discours de circonstance, la foi du Gouvernement tchadien aux valeurs et principes des Nations Unies. Elle a salué l’excellence des relations de partenariat entre son pays et les Nations Unies dont la dernière illustration a été la mission conjointe au Tchad des Secrétaires Généraux Adjoints, l’Administrateur du PNUD et le Coordonnateur des Affaires Humanitaires et des Secours d’Urgence. Une visite fort appréciée par les plus hautes autorités politiques tchadiennes. Madame Ildjima Bada Mallo a démontré comment à travers des initiatives et actions concrètes, le Gouvernement tchadien s’est approprié les valeurs de respect des droits humains ainsi que d’équité et d’égalité de genre qu’incarnent les Nations Unies. Entre-autres, cela s’est concrétisé par la publication de l’ordonnance n° 012/PR/018 du 22 mai 2018 instituant la parité dans les fonctions nominatives et électives en République du Tchad et qui affecte un quota d’au 30% dans les fonctions nominatives et devant évoluer progressivement vers la parité et l’adoption de la loi régissant le fonctionnement de la Commission Nationale des Droits de l’Homme en conformité avec les standards internationaux.

De manière globale, elle a rappelé que le Gouvernement s’est fixé pour vision que « D’ici à 2030, le Tchad sera un pays débarrassé de toutes les formes d’inégalités et d’iniquités de Genre, de toutes les formes de violences où les hommes et les femmes ont la même chance d’accès et de contrôle des ressources et participent de façon équitable au niveau des instances de prise des décisions en vue d’un développement durable ».

Avant de joindre  l’utile à l’agréable,  les deux responsables ainsi que  les invités  ont à la fin des allocutions levé leur verre pour célébrer l’excellence des relations entre le Tchad et les Nations Unies .

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tchad 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine République du Guyana Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe