zoom sur l'atelier de planification stratégique 2018

27 nov. 2017

une vue de la salle avec de gauche à droite la directrice pays, les ministres et les députés

Le vendredi 22 Novembre 2017, le Ministère de l’Economie et de la Planification du Développement et le PNUD ont organisé à l’hôtel Radisson Blu de N’Djamena, l’atelier de planification stratégique pour l’année 2018. Outre le Secrétaire d’Etat représentant le Ministre de l’Economie et de la Planification du Développement et l’équipe du PNUD, les Ministres de l’Environnement et de la Pêche, de la Jeunesse des Sports et Loisirs, de la Fonction Publique et du Travail, de la Formation Professionnelle et la Promotion des Métiers ont pris part à la cérémonie officielle d’ouverture des travaux aux côtés d’autres partenaires invités.

Cet exercice de planification conjointe visait à évaluer le programme précédent, les résultats obtenus en 2017 et à identifier, sur la base des leçons apprises ainsi que des différents documents cadres et de l’analyse du contexte actuel, les priorités stratégiques pour la définition des programmes détaillés à mettre en œuvre en 2018. Il a permis aussi de convenir des mécanismes permettant leur réalisation.

Dans son allocution, le Représentant Résident du PNUD, Monsieur Stephen Tull a mis l’accent sur la nouvelle approche de travailler axée autour des cinq responsabilités mises en exergue dans le Programme d’Action pour l’Humanité du Secrétaire Général des Nations Unies. Il s’agit de :

  • Faire preuve de volonté politique pour prévenir et faire cesser les conflits
  • Faire respecter les normes qui protègent l’humanité
  • Ne laisser personne de côté
  • Améliorer les conditions de vie pour mettre fin au dénuement et
  • Investir dans l’’humanité.

Cette nouvelle approche est d’autant plus d’actualité au Tchad que pour Monsieur Stephen Tull : ’ après avoir connu de longues périodes d’instabilité qui ont freiné sa marche vers le développement, le Tchad a progressivement renoué avec la paix ‘’. Et donc, ‘’aux défis traditionnels du développement socio-économique, auxquels le pays est confronté, se sont ajoutées d’autres menaces. Aujourd’hui, le Tchad avec d’autres pays de la sous-région, fait face aux menaces de conflits et de l’extrémisme violent. Ces menaces ne sont pas qu’une entrave à la sécurité et à la tranquillité des populations. Elles ont également un impact négatif direct sur la croissance économique et les efforts de développement. La lutte contre le terrorisme par exemple, absorbe d’énormes ressources que le Tchad pourrait consacrer à l’amélioration des conditions de vie et du bien-être des populations. Elle entraîne d’énormes besoins d’assistance humanitaire dans les zones affectées’’.

Le PNUD face à ces défis et sur la base des leçons apprises renforcera encore plus son  leadership en actions de développement des Nations Unies sur le terrain au Tchad. Surtout au lendemain de la tenue de la table ronde sur le financement de son Plan National de Développement (PND) qui a créé un élan de mobilisation des ressources et a suscité auprès des populations des espoirs légitimes.

 Dans son discours d’ouverture officielle de l’atelier, le Secrétaire d’Etat représentant le Ministre de l’Economie et de la Planification du Développement Monsieur Signabe Barnabas est également revenu sur les résultats positifs de cette table ronde avec ’l’engagement conséquent des partenaires du Tchad, y compris  les investisseurs privés et de la société  civile qui se sont engagés à financer  le PND à hauteur de 20 milliards de dollars USD contre 6,73 milliards recherchés soit plus de trois fois, le montant attendu’’. Le Secrétaire d’Etat s’est en outre réjoui ‘’ du fait que le Programme Pays du PNUD pour le cycle 2017-2021 est en phase avec les instruments de planification nationale ‘’ que sont le PND et la ‘’Vision2030, le Tchad que nous voulons’’. Les axes de ces documents stratégiques convergent avec les 4 piliers du Programme Pays du PNUD que sont ’ la croissance inclusive et la planification stratégique’’, ‘’ gouvernance démocratique et la cohésion sociale’’, ‘’l’environnement et les changements climatiques’’ et le ‘’capital humain’’.

Aussi, Monsieur Barnabas Signabe a-t-il émis le vœu que ‘’les ministères sectoriels soient  totalement impliqués dans la définition des priorités nationales et s’assurent que la nouvelle programmation du PNUD est en phase avec le PND et la vision 2030’’.

Après la cérémonie d’ouverture, le Directeur Général des Etudes et du Plan et la Directrice Pays du PNUD ont coprésidé les travaux axés sur des présentations techniques suivies des discussions autour des grandes lignes du PND et acquis de la table-ronde de Paris ; des documents et approches stratégiques du PNUD ; des programmes en cours par axe programmatique ; des principaux résultats 2017 ; des défis et des contraintes.

Des travaux en 4 groupes correspondant aux 4 axes stratégiques du Plan National de Développement ont permis aux participants de dégager un certain nombre d’actions prioritaires devant bénéficier de l’appui du PNUD. Les mécanismes de suivi-évaluation ont également fait l’objet de présentation et de discussions.

En définitive, c’est sur une note de satisfaction générale qu’a pris fin l’atelier stratégique 2018  dont le résultat majeur attendu est la disponibilité au plus tard le 15 Décembre 2017 des Plans de Travail Annuels.

 

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tchad 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe