Le Tchad se positionne pour avoir une stratégie nationale de prévention de l’extrémisme violent

29 août 2017

Les participants représentent les institutions gouvernementales, religieuses, société civile, académiciens, homme des médias, diverses organisations et experts en sécurité

Le Programme des Nations Unies pour le développement au Tchad a organisé une rencontre de deux jours, avec les représentants des acteurs étatiques et non-étatiques sur le thème : « Les Conversations nationales sur la prévention de l’extrémisme violent »

Ces conversations ont été officiellement lancées le 24 Aout 2017 conjointement par le Ministre de l’Economie et de la Planification de Développement Mr Ngueto Tiraina Yambaye et la Directrice pays PNUD, Madame Carol Flore Smereczniak.  Elles font suite aux récentes conversations sous régionales sur la prévention de l’extrémisme violent organisées par les Nations unies et l’institut de la Paix.

Ces Conversations visent comme objectif ; la formulation d’un Programme National de prévention de l’extrémisme violent au Tchad. « Ce Programme sera le premier de ce genre une fois en place et positionnera le Tchad comme pionnier dans la lutte contre l’extrémisme violent au niveau national et dans la sous-région et plus particulièrement dans la région du lac jusque-là nommée épicentre du terrorisme au Sahel » assure Carol Flore-Smereczniak, la Directrice Pays du PNUD.  

Pendant deux jours, une centaine des représentant des institutions gouvernementales, religieuses, société civile, académiciens, homme des médias, diverses organisations et experts en sécurité ont ciblé une série des causes profondes de l’extrémisme violent ainsi que des réponses que pourraient contenir le programme national de prévention de l’extrémisme violent au Tchad.

Ces conversations donnent assez d’espoir comme réitéré par le Ministre de l’économie et de la planification pour le développement du Tchad, Mr Ngueto Tiraina Yambaye dans son mot de lancement ; « Ces consultations viennent à point nommé car il nous est impératif de penser aux solutions adéquates pour s’attaquer aux racines profondes du terrorisme à savoir l’extrémisme violent et la radicalisation » déclara le Ministre.

Les participants ont débattu largement sur les thèmes suivants :

  • Le dynamique du terrorisme et l’impact de la radicalisation et l’extrémisme violent au Tchad, ainsi que les meilleures études de cas pratiques,
  • L’idéologie sur la radicalisation et l’extrémisme violent
  • Le financement du terrorisme
  • Les priorités nationales, la stratégie et l’approche à la prévention et à l’extrémisme violent,
  • Les initiatives en cours et prévues par le PNUD et d’autres partenaires de développement / bailleurs de fonds pour faire face au terrorisme
  • Enfin la formulation d’un Programme national multi-annuel

Les participants se sont entendus que l’étape suivante de ces conversations consistera à rédiger et valider ensemble un nouveau programme national pour la prévention de l’extrémisme violent au Tchad, alignée a la stratégie régionale du PNUD et au Plan d’Action Global des Nations Unies pour lutter contre l’extrémisme violent.