A Paris, les bailleurs renouvellent leur soutien au développement du Tchad

23 juin 2014

imageLe taux de pauvreté du Tchad est toujours autour de 46 pour cent (Photo: PNUD)

La communauté internationale s'est engagée à hauteur de 1,8 milliards de dollars pour combler le déficit de financement du Tchad pour 2014 et 2015. Organisé au siège de la Banque mondiale à Paris, la table ronde a été présidée par le Premier ministre du Tchad et des membres du gouvernement. Etaient présents, les responsables d'organisations internationales, des donateurs bilatéraux comme la France, l'Union européenne et les États-Unis et des représentants du secteur privé.

Le gouvernement du Tchad vise une croissance à deux chiffres en 2014 et 2015, sur la base de l'augmentation prévue de la production de pétrole du pays. Le pays dispose de nombreux atouts, notamment le pétrole, le latex, le coton, et une population jeune. En outre, le Tchad a joué un rôle important dans le maintien de la paix dans des pays tels que le Mali et siège actuellement en tant que membre non-permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies. .

Afin de stimuler l'économie, le gouvernement du Tchad souhaite investir dans des secteurs prioritaires tels que les infrastructures, l’éducation, la santé et la sécurité alimentaire, priorités du Plan National de Développement 2013-2015 (PND).  Le pays a connu un taux de croissance de 3,4 pour cent en 2013, ce qui n'est pas encore suffisant pour faire baisser le taux de la pauvreté qui est de 46%.

Les priorités de développement du Tchad sont de parvenir à la sécurité alimentaire, de protéger l'environnement et lutter contre le changement climatique, et à développer l'infrastructure physique, le capital humain, ainsi que de renforcer la bonne gouvernance et la sécurité.

Les Nations Unies, notamment par l’intermédiaire du PNUD, ont promu le Cadre d'accélération des OMD sur la sécurité alimentaire, qui vise à éliminer la faim au Tchad et ont facilité la tenur de cette table ronde. Le développement du Tchad ne sera possible qu’"avec le développement des capacités, la poursuite des services de conseil à notre homologue national et un soutien financier aux priorités du pays», a déclaré Abdoulaye Mar Dieye, le Directeur du Bureau Afrique du PNUD.

Le deuxième jour de l'événement, le Tchad a présenté son Plan National de Sécurité Alimentaire (PNSA), peuvent également bénéficier d'un soutien financier de la communauté internationale.