A vos pinceaux ! Le PNUD soutient la réalisation d’une fresque murale à N’Djamena pour promouvoir l’égalité

11 mars 2014

imageL’égalité pour le progrès, tel est le message de la JIF 2014. Photo S.Louvel/PNUD

Le PNUD a organisé une activité artistique et ludique autour de la question de l’égalité hommes-femmes à l’occasion de la célébration de la Semaine Nationale de la Femme Tchadienne (SENAFET) et de la Journée Internationale de la Femme (JIF) édition 2014.

Plusieurs artistes tchadiens, accompagnés de nombreux volontaires et partenaires d’autres agences des Nations Unies ont réalisé une fresque sur la façade du Lycée Felix Eboué de N’Djamena avec de nombreux dessins et messages de sensibilisation dans cette zone hautement fréquentée par la jeunesse.

La fresque est composée de portraits d’hommes, de femmes et de messages sur l’égalité. Olivier Djibeal est un des artistes qui a travaillé sur la fresque toute la semaine: “Les travaux se sont vraiment bien déroulés malgré la chaleur. Beaucoup d’élèves et de passants se sont arrêtés pour nous féliciter et nous encourager. “

Le samedi 8 mars, les N’djamenois sont venus nombreux sur les lieux pour donner un coup de pinceau  final et se réunir autour d’un même message : « L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous. Des jeunes ont même rejoint spontanément l’activité, séduits par les dessins et les messages qu’ils portent. “On attire l’attention par les dessins mais c’est le message qui est important, comme on est dans le plus grand Lycée de la capitale, on a voulu parler d’éducation, le Tchad a besoin que les filles et les garçons soient éduqués pour aller de l’avant”, a ajouté Olivier.

Le thème de la Journée internationale de la femme rappelle à quel point il importe d’établir l’égalité des sexes, non seulement pour des raisons d’équité et de respect des droits de l’homme, mais aussi parce que l’égalité entre les femmes et les hommes est un avantage pour tous. “C’est important que le PNUD soutienne ce genre d’activité parce que les dessins et les messages sont là, on a laissé notre empreinte» conclut l’artiste. 

Ensemble, tandis que nous nous efforçons d’éliminer la pauvreté et de parvenir au développement durable au Tchad, le PNUD veut, par ce projet artistique et récréatif, laisser une « empreinte » durable et visible dans la capitale en faveur de l’égalité des sexes et des droits des femmes, condition indispensable du développement.

Photos:

Plus de photos de l'activité, visitez la page Facebook des Volontaires des Nations Unies au Tchad : http://goo.gl/RC8Bre