Objectifs

femmes portant du bois
62.5% des Tchadiens vivent sous le seuil de pauvreté national. Crédits: M.Bello/PNUD

Au Tchad, l’inadéquation des réponses stratégiques et programmatiques a été mise en exergue comme le facteur principal à la base de la pauvreté. Il est en grande partie lié aux faiblesses de la gouvernance démocratique et économique révélées par des contre-performances en matière de participation à la gestion de la chose publique, d’efficacité dans la gestion des ressources publiques, d’élaboration ou de mise en oeuvre des stratégies et politiques de développement.

Dans le domaine de la lutte contre la pauvreté, l’appui à la création des cadres tels la SNRP a été essentiel, mais une attention insuffisante a été accordée à la mise en oeuvre, et tout particulièrement au reflet des priorités dans les budgets votés et exécutés par l’Etat et à la prise en compte des OMD dans ces cadres. Finalement, la forte fragmentation de l’aide et la faiblesse de la coordination n’ont pas permis d’atteindre tous les résultats escomptés. Il est désormais essentiel d’assurer :
•    Le renforcement des capacités de programmation, formulation, mise en oeuvre et suivi et évaluation des politiques et stratégies de développement, avec un accent particulier sur le reflet des priorités dans les budgets de l’état et le suivi et évaluation ;
•     L’amélioration de la coordination, du suivi et de l’efficacité de l’aide ;
•     Une meilleure prise en compte des OMD et du Développement Humain Durable dans les stratégies.




Contact

PNUD 02 Villa PNUD, Rondpoint de la Francophonie BP 906, Ndjamena.

 

Tel : (235) 22 52 71 00 - 22 52 93 30 22 51 87 57 – 22 51 85 27

 

e-mail : registry.td@undp.org