Projet d'Appui à la Lutte AntiPaludique (PALAT)

Introduction

pillules malariaLe PALAT approvisionne les centres de santé en médicaments. Crédits: UN

Le paludisme est la première cause de morbidité et de mortalité au Tchad. Toute la population du Tchad, excepté l’extrême Nord, est exposée au paludisme. Etant les plus vulnérables, les femmes et les enfants de moins de 5 ans sont les cibles privilégies du projet.


Au niveau des structures sanitaires, la mortalité du paludisme  représente 15% de tous les décès enregistrés. Ces statistiques officielles sembleraient en deçà de la réalité des dommages causés par le paludisme au Tchad. En effet,  tous les cas ne sont pas déclarés au niveau des formations sanitaires.  Le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) créé par le gouvernement tchadien en 1982, sous la tutelle du Ministère de la Santé, a pour mission de combattre le paludisme, et réduire totalement les pertes en vie humaines et financières qu’impose cette maladie au Tchad.

Ce que nous avons accompli à ce jour

Les subventions du Fond mondial gérées par le PALAT/PNUD a permis la distribution de  plus de 3.200.000 moustiquaires imprégnées dans 28 districts sanitaires (9 régions). En 2013, le PALAT/PNUD compte mettre à la disposition de la population tchadienne notamment les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans, un total de 1 617.088 moustiquaires imprégnées.

En 2013, le PALAT/PNUD a appuyé le PNLP pour la formation des prestataires des soins aussi bien sur les méthodes de de diagnostic, du traitement du paludisme, que dans la l’amélioration de la collecte des données épidémiologiques. Cette phase s’est effectuée dans le premier semestre de l’année pour 750 responsables de centre de santé (RCS).

Pour 2013,  le PALAT/PNUD a acheminé vers les centres de santé 417.721 doses de CTA  pour la prise en charge du paludisme pour toutes les tranches d’âge et 576.455 Tests  de Diagnostic Rapide entre autres.

Financement



Poste Montant
Budget total du programme (2012) 16 211 793, 29 €

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tchad 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe