6 Promouvoir l’égalité des sexes

Où en sommes-nous ?

 Celestine Yamine participe à des cours d'alphabétisation
Celestine Yamine participe à des cours d'alphabétisation grâce au PNUD. Crédits: M.Bello/PNUD

La cible OMD 3 n'a pas été atteinte

L’Objectif 3 se réfère à la promotion de l’égalité entre les sexes et à l’autonomisation des femmes. Des progrès importants ont été réalisés en vue d’assurer la parité filles/garçons dans l’accès à l’enseignement primaire : l’indice de parité était de 0,41 en 1990 ; il est de 0,70 en 2009. La poursuite résolue des stratégies engagées et le ciblage des zones et couches sociales les plus défavorisées devraient permettre d’atteindre la parité dans le primaire en 2015. La situation dans l’enseignement secondaire et supérieur est beaucoup plus défavorable et la parité ne sera très probablement pas réalisée en 2015.

L’accès des femmes aux responsabilités politiques a progressé au niveau de l’Assemblée nationale et du gouvernement, mais, les femmes restent très minoritaires dans le monde politique. Il en va de même dans le monde économique, où la situation moyenne de la femme rurale est marquée par la pauvreté. La reconnaissance des droits des femmes et la lutte contre la violence dont elles sont victimes connaissent des progrès. La prise de conscience dans la société progresse, mais les moyens d’action restent très limités.

Nos histoires

1.29 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. Éliminer les disparités entre les sexes dans les enseignements primaire et secondaire d’ici à 2005, si possible, et à tous les niveaux de l’enseignement en 2015 au plus tard
    • Dans certaines régions, le droit à l’éducation reste hors de portée.
    • La pauvreté est un obstacle majeur à l’éducation, surtout parmi les fi lles plus âgées.
    • Dans toutes les régions en développement, CEI exceptée, les hommes sont plus nombreux que les femmes à avoir un emploi rémunéré.
    • Les femmes sont largement reléguées dans des formes d’emploi plus précaires.
    • Les femmes sont surreprésentées dans le secteur informel, avec son absence de sécurité et d’avantages sociaux.
    • Les emplois de haut niveau sont encore majoritairement réservés aux hommes.