A propos du Tchad

87%

Pauvreté monétaire en milieu rural

98%

Taux Brut de Scolarisation

50

Espérance de vie moyenne (ans)

1089

taux de mortalité maternelle /100 000 NV

49%

Taux de traitement aux ARV des malades du VIH-SIDA

A propos du Tchad

Introduction

Femmes de Goz BeidaFemmes recevant Helen Clark. M.Bello/PNUD

Le territoire du Tchad est à ce jour considéré comme le berceau de l’humanité, grâce à la découverte du crâne fossile de Toumaï, vieux de sept millions d’années et considéré comme le plus ancien hominidé connu.  Pays enclavé situé en Afrique Centrale, le Tchad compte 11,5 millions d’habitants avec 55% de jeunes de moins de 18 ans. En dépit de l’exploitation du pétrole depuis fin 2003, le Tchad demeure classé parmi les 10 pays les plus pauvres en termes de développement humain. Sur la base du niveau d’Indice de développement humain (IDH) très faible (0.340) du Tchad, le rapport mondial sur le développement humain de 2013 le classe à la 184ème place sur 187 pays.

Histoire

jeune fille dans l'est du TchadLa jeunesse est l'avenir du Tchad /P.PERON/OCHA

Malgré plusieurs handicaps géographiques et politiques importants (enclavement sahélien, absence de débouché maritime, faibles effectifs démographiques, tensions ethniques, etc.), le Tchad se trouve au carrefour de nombreuses voies de circulation et de communication, à l’interface de plusieurs aires culturelles et civilisationnelles. Le territoire tchadien recouvre des axes traditionnels d’échanges Nord-Sud, qui mettaient en communication différentes sociétés entre elles


Le contexte humanitaire au Tchad demeure marqué par la présence de 170 500 déplacés et 319 000 réfugiés. Ces populations vivent dans une précarité notoire autour de communautés hôtes confrontées également à des conditions d’extrême pauvreté. La normalisation des relations entre le Tchad et le Soudan a joué dans l’amélioration de la sécurité et l’élargissement de l’espace humanitaire.

La crise en Libye de 2011 a eu des effets collatéraux néfastes et a entrainé la migration de ressortissants sub-sahariens, dont plus de 100.000 Tchadiens vivant et travaillant auparavant dans ce pays, la grande majorité de ces retournés s’est installée dans la zone sahélienne. Ce retour précipité et brutal a eu des conséquences négatives tant sur le plan social, qu'économique, culturel et environnemental, en fragilisant davantage une zone déjà vulnérable ainsi que les communautés d’accueil qui reposaient beaucoup sur les appuis, en particulier les transferts monétaires apportés par les membres des familles installées en Libye

Défis

Portrait d'une jeune tchadiennePortrait d'une jeune tchadienne (P. Peron/OCHA)

 

Compte tenu de son important besoin en réduction de la pauvreté et en développement, le Tchad reste encore tributaire de l’aide pour le financement de ses investissements.  Près de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.  87% de la population rurale est pauvre.  D’autres problèmes persistent tels que l’insécurité alimentaire, la faiblesse de l’investissement dans les ressources humaines notamment dans la santé, l’éducation et la justice.


Résultats

Pêche sur le Bahr sara/Parc MandaPêche sur le Bahr Sara/Parc Manda (M. Bello/PNUD)

 

Sur le plan politique, le pays a progressé avec la conclusion de l’accord Politique du 13 Aout 2007. Les élections législatives et présidentielles, organisées en 2011 ont permis la réélection du Président de la République. A l’issue des élections législatives et locales tenues respectivement en févier 2011 et en janvier 2012, une nouvelle Assemblée Nationale est mise en place.  Sur le plan sécuritaire, depuis la signature de l’accord de paix entre le Soudan et le Tchad en 2010, la situation est restée stable. L’établissement de la Force Mixte Militaire Soudano – Tchadienne a contribué à la sécurisation de la frontière à l’Est. Cependant, le pays reste profondément affecté par les dynamiques politiques et sécuritaires dans la sous-région, notamment dans ses pays voisins.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tchad 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe